Derniers commentaires

Merci beaucoup pour vos conseils ...

01/06/2016 @ 21:00:50
par BOISSIER Geneviève


Droit de l'Homme en France actuellement, ...

10/12/2015 @ 03:19:31
par Marie-Lise EHRET


Bonjour, svp modérez vos propos. Des phrases comme ...

16/01/2015 @ 10:43:55
par Alphonse


Avant de me faire opérer d ...

08/12/2014 @ 10:26:51
par Patou


Moi j'ai voulu prendre conseil au^pres ...

21/07/2012 @ 23:19:03
par REVEIL DIFFICILE


Calendrier

Mars 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 << < > >>
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Annonce

Qui est en ligne?

Membre: 0
Visiteurs: 2

rss Syndication

Liens

 
02 Sep 2016 - 06:53:42

SEVRAGE D'ANTIDEPRESSEURS

Quelles sont les différentes méthodes de sevrage d'un antidépresseur ?

On peut arrêter brutalement : une chose à ne jamais faire quand c'est possible, c'est déconseillé même sur la notice de l'antidépresseur, on prend des risques physiques et psychologiques, le cerveau étant dans un chaos. Il faut amortir le choc.

On peut prendre la pilule un jour sur deux : une chose à ne pas faire car on se retrouve en manque tous les deux jours et le cerveau est perdu et n'apprécie pas, il vous le montre.
On peut diminuer la dose régulièrement : l'expérience montre que c'est ce qui marche le mieux.
doit-on diminuer sur un ou deux mois comme le suggèrent les médecins?
Non, la période est trop courte et le patient risque d'être obligé de reprendre sa dose d'origine pour faire face aux souffrances.
L'expérience des personnes qui ont réussi leur sevrage montre qu'il faut diviser 20 mg sur environ un an et descendre par paliers de deux à trois semaines. Il faut surveiller son état, si on est mal, il faut attendre un peu plus, si on est mieux, on peut continuer...
D'autres préconisent une diminution de 10 % toutes les trois à quatres semaines, cela marche aussi. De toute façon, la plupart des personnes vont souffrir, on ne peut éviter cela, mais en se sevrant lentement, on minimise les souffrances. l'antidépresseur est une drogue toxique.

Exemple de sevrage de 20 mg de deroxat, citalopram, celexa,

(10% de la dose en cours)

20 mg--18--16,2--14,5--13,1--11,8--10,6--9,5--8,6--7,7--6,9
--6,2--5,6--5--4,5--4,1--3,7--3,3--3--2,7--2,4--2,2--1,9--1,7
--1,6--1,4--1,3--1,1--1--0,9--0,8--0,7--0,6--0,5--
Si les symptômes sont plus durs à supporter, arrêtez de diminuer, et attendez d'être stabilisé un peu. Si vous n'arrivez pas à vous stabiliser après une période, au lieu de continuer à descendre, remontez légèrement. Diminuer les doses devrait vous permettre de vous sentir mieux, Mais c'est difficile à prévoir. Si vous avez reaugmenté la dose et que vous ne vous stabilisez pas, il faut rediminuer si vous le supportez.
Le sevrage est long et ardu. Les symptômes physiques et émotionnels que le patient subit durant tout le processus sont nombreux et intenses. Pour réussir, il faut être patient, et si possible, avoir le support de la famille et d'amis.

Ce site est un support d'entraide sur internet. Les suggestions, opinions et conseils donnés sur ce site ne doivent pas être considérés comme donnés par un professionnel, et ne remplacent pas les soins d'un professionnel. S'il vous plait, consultez votre médecin traitant avant de changer quoi que ce soit à votre traitement, ou de prendre une décision concernant votre santé.

Lien permanent vers l'article complet

http://sevragead.sosblog.fr/victimes-des-ads-b1/SEVRAGE-D-ANTIDEPRESSEURS-b1-p53.htm

Commentaires

Cet article n'a pas de Commentaire pour le moment...


Laisser un commentaire

Statut des nouveaux commentaires: Publié





Votre URL sera affichée.


Veuillez entrer le code contenu dans les images


Texte du commentaire

Options
   (Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)