Derniers commentaires

Merci beaucoup pour vos conseils ...

01/06/2016 @ 21:00:50
par BOISSIER Geneviève


Droit de l'Homme en France actuellement, ...

10/12/2015 @ 03:19:31
par Marie-Lise EHRET


Bonjour, svp modérez vos propos. Des phrases comme ...

16/01/2015 @ 10:43:55
par Alphonse


Avant de me faire opérer d ...

08/12/2014 @ 10:26:51
par Patou


Moi j'ai voulu prendre conseil au^pres ...

21/07/2012 @ 23:19:03
par REVEIL DIFFICILE


Calendrier

Mai 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 << < > >>
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Annonce

Qui est en ligne?

Membre: 0
Visiteurs: 2

rss Syndication

Liens

 
30 Aoû 2013 - 10:08:52

sevrage des antidépresseurs

Un petit résumé : Ne JAMAIS stopper ces drogues brusquement ! Ne pas faire de sevrage avec des prises un jour sur deux ou trois (pour les victimes dépendantes). Comme tous les sevrages des drogues légales ou illégales, les sevrages aux antidépresseurs doivent être effectués très très lentement. Les diminutions ne doivent pas dépasser 10% de la dose en cours, voir 5% par palier de 15 jours à 3 semaines environ pour les personnes dépendantes. Ces diminutions peuvent encore êtres moindres en cas de difficultés ou en fin de sevrage. Les conditionnements en gouttes sont recommandés. Un arrêt maladie doit être accordé par le médecin pour toute la duré du sevrage et post sevrage si la victime en fait la demande (sinon : changer de médecin !). Bien que l'aide d'un médecin soit nécessaire, il ne faut jamais faire confiance à un médecin en matière de sevrage, pas plus qu'en matière de prescription.



nouveau département sevrage des antidépresseurs sur le forum privé d'entraide au sevrage :
Admin · 2796 vues · 2 commentaires

Lien permanent vers l'article complet

http://sevragead.sosblog.fr/victimes-des-ads-b1/sevrage-des-antidepresseurs-b1-p28.htm

Commentaires

Commentaire de: BOISSIER Geneviève [ Visiteur ]

Merci beaucoup pour vos conseils de sevrage.
Pourriez-vous cependant nous donner quelques conseils plus concrets en nous donnant des exemples précis même si je comprends votre dernière phrase( qui a tant choqué Alphonse ): Nous sommes les seuls qui saurons nous sevrer de façon adaptée à nos besoins.


J'ai pris de la Paroxétine pendant plusieurs années. Je me sèvre lentement ( plus lentement qu'indiqué par le médecin) .
Je suis ainsi passée sans trop de soucis sur un an de 50mg à 20 mg. Mais quand j'ai voulu baisser les doses à 10mg (le comprimé est sécable en deux ), j'ai commencé à avoir des tas de problèmes que longtemps je n'ai pas compris: impatiences surtout la nuit, insomnies totales au moins deux fois par semaine avec agitation physique constante et impossibilité à rester immobile, sensations de mini décharges électriques presque permanentes et enfin démangeaisons sur tout le corps et même la tête sans raison apparente et rien qui apaise et c'est là que j'ai fait tilt. Cela m'a rappelé les toxicos en manque des séries ou films américains;Je me suis levée et ai cherché sur internet et découvert les "symptômes du sevrage prolongé" dont personne ne m'avait parlés.
Question: comment diminuer la dose de 10 % ou même 5 % sur un comprimé sécable en deux...Et puis je ne suis pas mathématicienne ni chimiste...
Comment procéder concrètement ?
Ma pharmacienne m'a donné un truc: limer le comprimé avec une lime en métal pour diminuer très progressivement la dose.
Bien cordialement
   01/06/2016 @ 21:00:50
Commentaire de: Alphonse [ Visiteur ]
Bonjour,
svp modérez vos propos.
Des phrases comme ça (la dernière) sont scandaleuses... Merci de vous rendre compte que vous êtes lus par beaucoup et que nous restons des personnes dignes de respect et que la plupart d'entre nous est dotée d'un bagage humain et scientifique que vous ne pouvez réduire si facilement.

Cordialement.
Alphonse, jeune médecin promo 2001-2012
et sous Paroxetine
   16/01/2015 @ 10:43:55

Laisser un commentaire

Statut des nouveaux commentaires: Publié





Votre URL sera affichée.


Veuillez entrer le code contenu dans les images


Texte du commentaire

Options
   (Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)